Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Art/La tour Eiffel et ses différentes évolutions possibles

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Actualité >> Art >> La tour Eiffel et ses Différentes évolutions possibles                               << Jeux gratuits en ligne >>

3 juin 2013 / La tour Eiffel et ses différentes évolutions possibles

Plus personne ne peut imaginer la capitale sans son symbole, la tour Eiffel. Pourtant, tout au long de son histoire, nombreux sont ceux qui ont juré sa perte. A commencer, avant sa construction, par une bonne partie de l'intelligentsia parisienne (Maupassant, Garnier, Gounod) qui s'opposa à "son son érection [...] inutile et monstrueuse", dans une retentissante pétition publiée le 14 février 1887. D'autres, malgré le succès qu'elle connut aussitôt après son inauguration, en 1889, cherchèrent rapidement à lui trouver de nouvelles fonctions ou imaginèrent la moderniser. Dès l'Exposition universelle de 1900, Stephen Sauvestre, disciple d'Eiffel, a proposé de lui adjoindre deux tours latérales.

     

 

 

 

"On devait y installer deux ascenseurs supplémentaires afin de mieux desservir le deuxième étage, explique Bertrand Lemoine, directeur général de l'Atelier international du Grand Paris, qui a consacré un ouvrage à la "dame de fer". Trop compliqué, le projet a finalement été abandonné après avoir été étudié de très près." Autre évolution possible, proposée à la même époque par Henri Toussaint : la vêtir d'une immense jupe métallique afin de créer un hall pour la transformer en palais de l'Electricité (voir ci-dessus). Toutes les tentatives du moment ne furent pas aussi crédibles, à l'instar de la proposition de Jost Samson qui voulait se servir de la tour comme d'une armature afin d'édifier un immense rocher de 300 mètres de hauteur, avec arbres, routes et cascades qui devaient plonger dans la Seine.

Plus près de nous, d'autres initiatives tout aussi rocambolesques ont été énoncées : ici, l'habiller d'un immense préservatif ; là, la vêtir de verdure (600 000 plantes pour 72 millions d'euros) ou encore l'enfermer dans une... boule de verre.

Mais la palme de la proposition farfelue la plus sérieusement étudiée revient à l'architecte André Basdevant. En 1936, il eut l'idée catastrophique de créer une double rampe hélicoïdale en béton, afin de se rendre au deuxième étage de la tour en voiture...

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1