Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Economie/Breizh Cola, le nouveau concurrent de Coca-Cola

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Actualité >> Economie >> Breizh Cola, le nouveau concurrent de Coca-Cola                        << Jeux gratuits en ligne >>

22 mars 2013 / Breizh Cola, le nouveau concurrent de Coca-Cola

Petite provocation de la part d’un petit challenger sur le marché des boissons rafraichissantes. Breizh Cola, le soda breton, fabriqué dans le Morbihan près de Ploermel, a célébré hier matin, en grandes pompes, son arrivée à Paris. Le lieu choisi était hautement symbolique puisque les responsables de la marque bretonne, avaient organisé une conférence de presse et installé leurs affiches annonçant l’arrivée triomphale de leur boisson, quasiment sous les fenêtres du siège français et Européen du géant Coca-Cola, à Issy-les-Moulineaux, dans un magasin Intermarché. Le groupement des Mousquetaires ayant décidé de soutenir la boisson bretonne dans ses efforts d’exportations au-delà de sa région d’origine.

     

 

 

 

Sur l’affiche annonçant l’événement on voit une bretonne rigolarde en coiffe traditionnelle devant la Tour Eiffel, au volant d’un véhicule militaire blindé rouge (couleur de Breizh Cola) alors que le ciel parisien est envahi de parachutes aux couleurs de la marque, indiquant un largage massif de boissons… (sur une ville assiégée) Clin d’œil ou plaisanterie de mauvais goût, l’image n’a pas dû faire sourire les responsables de Coca-Cola. Leur boisson étant arrivée en France dans les bagages des GI’s en 1944, alors que le pays était occupé par les Nazis."Nous avons été les premiers en France à lancer un soda régional dès 2001, raconte Stéphane Kerdodé, le PDG breton, et nous avons réussi à nous imposer comme le principal concurrent de Coca en Bretagne avec 10% de parts de marché sur les colas, 15% sur le segment des bouteilles de 1,5l en grandes surfaces et 20% sur le marché des cafés-hôtels et restaurants". Une véritable prouesse en effet pour le petit poucet. Du coup, le géant Coca a été obligé de concevoir des campagnes de publicité, validées par le siège d’Atlanta et dédiées au marché breton, pour éviter que la plaisanterie ne vire au cauchemar. Le succès de Breizh Cola s’explique sans doute par le fort sentiment d’appartenance culturelle des Bretons (la marque Bretagne booste les produits qui la portent dans la région) mais aussi par le réseau de distribution efficace de l’entreprise qui produit également des marques de bières locales et quadrille depuis longtemps les restaurants, bars, mais aussi les festivals et les festnoz en jouant sur le caractère national de son produit. Breizh Cola est systématiquement associé aux grands événements locaux, le festival des Vieilles Charrues, le festival Interceltique de Lorient, etc… Il est partenaire de tous les clubs de football bretons Rennes, Brest, Guingamp… A tel point que les organisateurs d’événements en Bretagne n’osent quasiment plus demander le parrainage d’une autre marque de boisson. Le débarquement Breizh à Paris peut faire sourire mais il arrive au moment où les ventes du leader sont à la peine, à cause de la taxe soda et d’une météo très défavorable. Du coup les directeurs de magasins parisiens vont être tentés de réveiller les rayons avec cette marque sympathique et seront bien obligés de retirer d’autres bouteilles pour faire de la place au cola breton. Dans les 200 magasins Intermarchés, il prend déjà 8% de ce que les professionnels de la grande distribution appellent le "facing". La petite marque s’est associée à son compatriote, la marque de cidre Loïc Raison pour bénéficier d’une équipe commerciale francilienne et prévoit un lancement prochain chez Carrefour Market et Auchan en continuant à miser sur le nationalisme breton. "Paris est le 6e département breton avec 1,2 million de Bretons expatriés, nous prévoyons que si chacun d’entre eux nous achète une bouteille, nous aurons déjà atteint notre objectif à la fin de l’année", prévoit Stéphane Kerdodé.

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1