Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Economie/La marque rennaise Ekyog au Festival de Cannes

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Actualité >> Economie >> La marque rennaise Ekyog au festival de Cannes                        << Jeux gratuits en ligne >>

20 mai 2013 / La marque rennaise Ekyog au Festival de Cannes

La marque bio rennaise s'affiche sur grand écran. À l'occasion du 66e Festival de Cannes, elle va défiler pour la première fois sur la Croisette. Ekyog présentera une sélection de ses plus belles pièces sur le Green Chic Cornec by Lafleur, sur la plage du Majectic. Cet espace sera le rendez-vous de plusieurs marques internationales (cosmétiques, vernis...), toutes réussissant l'alliance entre mode et respect de la nature. Les vêtements Ekyog sont fabriqués à partir de coton bio, avec des exigences portant sur l'éthique : pas d'enfants au travail, un salaire minimum garanti... La marque, née en 2003, à Rennes, sur une idée de Louis-Marie et Nathalie Vautier, a multiplié les matières au fil des années : soie, Tencel® (fabriqué à partir de l'eucalyptus), cachemire, yack, laine... Même le cuir se décline dans sa version écolo.

     

 

 

 

Cette invitation au Festival de Cannes est une belle vitrine pour l'entreprise bretonne. « Sur place, nous aurons un local de démonstrations avec nos plus belles pièces de la collection printemps-été, explique Sabrina Cherubini, responsable marketing et communication. On peut espérer voir des stars porter nos vêtements, pas pour monter les marches, mais pour des interviews, des plateaux télé. » En France, plusieurs personnalités du cinéma sont déjà fans d'Ekyog, à l'image de l'actrice Marion Cotillard, la star française de ce Festival de Cannes avec deux films en compétitions (The Immigrant et Blood Ties). La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, est aussi une inconditionnelle. Elle a prévu de faire un crochet par le stand Ekyog lors de sa visite à Cannes. Pour la marque rennaise, cette présence à Cannes symbolise aussi ses débuts à l'international. Elle s'est fortement développée en France, avec des boutiques dans l'hexagone et son entrée aux Galeries Lafayette. Désormais, sa maturité lui permet de partir à la conquête du monde. « C'est déjà le cas en Suisse, et nous visons la commercialisation au Japon et aux États-Unis, dans de grands magasins et multimarque. » Un nouveau scénario pour la première marque de mode tendance biologique et équitable.

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1