Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Personnalité/Johnny Hallyday : J'ai refusé les Beatles

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                                                                                  

Actualité >> Personnalité >> Johnny Hallyday : J'ai refusé les Beatles                                 << Jeux gratuits en ligne >>

13 juin 2013 / Johnny Hallyday : J'ai refusé les Beatles

Johnny fête ses 70 ans à Bercy ce samedi, avec un concert retransmis en direct sur TF1 et RTL. Un show qui s'inscrit dans une tournée qui l'emmènera jusqu'au 27 juin, à Nîmes. L'occasion d'évoquer avec lui ses débuts dans la chanson.

     

 

 

 

Johnny, vous défendez actuellement sur scène votre dernier album L'Attente (plus de 600 000 exemplaires vendus). Prenons votre dernier single, Un tableau de Hopper : ces peintures évoquent souvent la solitude...

Personnellement, Hopper est un de mes peintres préférés. J'adore sa peinture. C'est vrai qu'il y a un côté « solitude », mais ça se marie bien avec la musique que je fais. Pour moi, ces tableaux, c'est très blues.


En parlant de blues, il y a quelques mois, les Rolling Stones répétaient dans le même studio de la banlieue parisienne que vous...

J'ai vu Mick [Jagger] dernièrement lors du concert des Rolling Stones à Los Angeles. Sur scène, ça dégage toujours autant. J'ai revu aussi Paul McCartney à L.A, avec qui je m'entends bien. Vous savez, on a tous à peu près le même âge, on est arrivé en même temps dans les années 60.

 

Des anecdotes sur cette époque ?

J'étais très copains avec les Stones, surtout Keith Richards. Les Beatles, je les connaissais un peu moins. Mais, à mes débuts, je cherchais un nouveau groupe pour m'accompagner. Lee Halliday m'appelle un jour à New-York alors que je venais juste de trouver Joey et les Showmen, qui m'ont accompagné par la suite. Il me dit : « Y a quatre gars qui sont venus de Hambourg, originaires de Liverpool, et qui voudraient passer une audition pour que tu les prennes dans l'orchestre ». C'étaient les Beatles. Je ne savais pas qui ils étaient. A l'époque ils n'avaient pas enregistré de disques. Donc j'ai refusé. Ils sont partis à Hambourg et par la suite j'ai appris qui ils étaient devenus.

 

A quelques jours de vos 70 ans, comment vous sentez-vous ?

Je suis heureux de faire ce que je fais. J'ai eu beaucoup de chance dans ma vie pour être arrivé où je suis. Je suis heureux de pouvoir profiter des gens que j'aime. Je ne peux rien me souhaiter de mieux.

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1