Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Société/Les français boivent moins d'alcool

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Actualité >> Société >> Les français boivent moins d'alcool                                                << Jeux gratuits en ligne >>

22 avril 2013 / Les français boivent moins d’alcool

Selon une étude réalisée par l'association Entreprise et Prévention publiée par Le Parisien, les Français boivent moins d'alcool. Et, surtout, ils boivent mieux. Ils boiraient 86l de vin par an, contre 257l en 1961. Entreprise et Prévention est constituée d'une vingtaine d'entreprises du secteur des boissons alcoolisées comme Bacardi-Martini, Kronenbourg, Heineken, Moët Hennessy, Pernod Ricard ou Cointreau. Selon le patron de l'association, la consommation quotidienne chez les 18-35 ans est devenue marginale. Un point que conteste la chercheuse Catherine Hill, épidémiologiste à l'Institut Gustave-Roussy : Ce n'est pas vrai ! Les jeunes ont juste pris l'habitude de se saouler le samedi soir, c'est en ça que leur consommation a évolué.

     

 

 

 

« Mais ce qui compte réellement, c'est la consommation globale, autrement dit la quantité totale d'alcool ingérée, que ce soit par semaine ou par an. En matière de santé, c'est la seule chose qui importe. Que les jeunes boivent moins souvent mais plus d'un coup et à l'arrivée plus en cumulé ne change rien. Ils boivent de toute façon trop. » Un article publié en mai 2012 dans la Presse médicale (éditions Elsevier) signé par Catherine Hill et Agnès Laplanche faisait le point sur cette consommation. Entre 1890 et 1970, les Français consommaient 50g d'alcool par jour et par personne (sachant qu'un verre contient 12g d'alcool). En 2008, la consommation était en moyenne de 15g par jour. Autres données avec l'Insee : en 2011, les Français ont consommé 31 millions d'hectolitres de vin, ce qui, divisé par la population de 15 ans et plus (soit 53 millions de personnes), donne 59 litres de vin (0,59 hectolitre) par adulte et par an. En 1961, la consommation était de 59 millions d'hectolitres de vin et la population adulte de 34 millions donc 174 litres par adulte et par an. Par ailleurs, outre les quantités, il convient d'étudier la qualité des boissons ingurgitées. Or le degré moyen du vin a régulièrement augmenté depuis 1945. Il est ainsi passé de 10,5° en 1950 à 11,9° en 2011. Sachant que le vin représente l'essentiel de l'alcool consommé en France et que cette proportion a baissé depuis les années 1950 puisqu'elle est passée de 73% dans les années 1950-1970 à 62% dans les années 1990-2000 pour atteindre 57% en 2008. Le degré moyen de la bière a augmenté de 4,6 en 1961 à 7,7 en 2010. Autrement dit, la diminution de la consommation d'alcool en France depuis les années 1950 est essentiellement due à la baisse de la consommation de vin. Quoi qu'il en soit, « la consommation d'alcool est encore trop élevée en France. Ce n'est pas aux marchands d'alcool de s'occuper de surveiller la consommation et de parler de prévention, car il y a un conflit d'intérêt évident, estime Catherine Hill. Ce n'est pas non plus à eux de subventionner les chercheurs qui travaillent sur l'alcool et sur la santé, or c'est exactement ce qu'ils font via l'Institut de recherches sur les boissons (Ireb), qui réunit à peu près les mêmes qu'Entreprise et Prévention. C'est aux autorités de santé de le faire ! Cette ingérence des marchands d'alcool dans le domaine de la santé s'observe aussi à l‘OMS.

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1