Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Actualité/Technologie/Siège d'avion révolutionnaire crée par trois jeunes français

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Actualité >> Technologie >> Siège d'avion révolutionnaire crée par trois jeunes français         << Jeux gratuits en ligne >>

28 mars 2013 Siège d'avion révolutionnaire crée par trois jeunes français

Créée en 2011, Expliseat, une start-up française a conçu un siège de classe économique pour les avions court et moyen-courriers. Christian Streiff, l'ancien PDG d'Airbus et de PSA, est actionnaire. Expliseat, créée par trois jeunes de moins de 30 ans, lance le Titanium seat, un siège d’avions présenté comme « révolutionnaire » pour les familles A320 d’Airbus et B737 de Boeing. Ce siège est « ultra léger, plus confortable, plus robuste », a indiqué ce jeudi Benjamin Saada (25 ans) le PDG d’Expliseat, lors d'une conférence de presse. «Avec ce siège Easyjet réduirait sa consommation de carburant de 4,5% sur la ligne Paris-Madrid ». Soit une économie annuelle de 480 000 dollars par an et par avion.

     

 

 

 

Selon les compagnies, ce siège permettrait d’économiser entre 3 et 5% de carburant. Un gain plus ou moins équivalent à celui des fameux sharklets ou winglets, ces ailettes verticales fixées au bout des ailes. Ce siège est au moins 50% plus légers que ceux présents aujourd’hui dans les avions. Il ne pèse en effet que 4kg quand les plus légers du marché affichent 8 à 10kg sur la balance et que la plupart des sièges pèsent entre 12 et 15kg. Pour y arriver, la structure du siège est composée de fibres de carbone et de titane. En outre, la nouvelle ergonomie du siège apporte une inclinaison de 18 degrés du décollage à l’atterrissage, et autorise par ailleurs un gain d’espace de 5cm en profondeur. «Les passagers ne sentiront plus les genoux du passager situé derrière. C’est fini », assure Benjamin Saada. Ce dernier précise que le Titanium seat est également très robuste. « Il tient 10 ans sans détérioration », précise-t-il. Huit brevets ont été déposés. La certification est en cours auprès de l’agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Elle est attendue en 2013. Les livraisons débuteront dans la foulée. Expliseat entend équiper 150 cabines la première année. L’entreprise est en discussion avec six compagnies aériennes dont la flotte court et moyen-courrier représente 1000 appareils. « Nous travaillons avec des grandes compagnies européennes, américaines et asiatiques », indique le directeur général Jean-Charles Samuelian. «L’objectif est clair : être le leader mondial du siège d’avions », fait valoir Benjamin Saada. La production est également innovante. Expliseat mise en effet sur un business model sans usine. La production sera ainsi confiée à un partenaire industriel de la région toulousaine dont le nom n'a pas été dévoilé. « La capacité de production est de 30 000 sièges par an ». Outre Benjamin Saada et Jean-Charles Samuelian qui se sont rencontrés au collège à Marseille, l’équipe dirigeante compte aussi Vincent Tejedor, directeur technique, 28 ans. Ces trois sont actionnaires à hauteur de 50%. Ils ont su attirer une dizaine d’investisseurs privés, comme Christian Streiff, l’ancien PDG d’Airbus et de PSA. « Pourquoi j’y suis allé ? parce que ce sont trois jeunes géniaux », déclare-t-il ? L’entreprise a lever plusieurs millions d’euros. L’aide publique d’Oseo a atteint 250 000 euros. Celle de la région Aquitaine s’élève quant à elle à 400 000 euros. Enfin Expliseat bénéficie du crédit impôt recherche. Comptant aujourd’hui 11 salariés, l’entreprise devrait passer à une vingtaine d’ici à 2014.

______________________________________________________________________________________________________

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1