Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Art/Cinématographie/Analyse filmique/Réalisateur/Roland Emmerich/Stargate, la Porte des Etoiles

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Art >> Cinéma >> Analyse Filmique >> Réalisateur >> R. Emmerich >> Stargate                << Jeux gratuits en ligne >>

 Stargate, la Porte des Etoiles _____________________________________________________

  • Année de sortie : 1994
  • Durée : 2h01 minutes
  • Scénario : Roland Emmerich et Dean Devlin
  • Musique : David Arnold
  • Acteurs principaux : Kurt Russell, James Spader, Jaye Davidson, Viveca Lindfors, Alexis Cruz, Mili Avital, Leon Rippy, John Diehl, Carlos Lauchu, Djimon Hounsou, Erick Avari, French Stewart, Gianin Loffler, Christopher John Fields, Derek Webster, Jack Moore , Steve Giannelli, Cecil Hoffman, Rae Allen, Richard Kind, John Storey, Lee Taylor-Allan, Kelly Vint, Erik Holland, Dax Biagas
  • Société de production : StudioCanal, Centropolis Film Productions Carolco Pictures
  • Budget : 55 millions de dollars

 

______________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Le docteur Daniel Jackson est rejeté par la communauté des autres égyptologues en raison de ses théories controversées sur la fonction des pyramides d'Égypte qui seraient des lieux d'atterrissage de vaisseaux spatiaux. Cependant, à la sortie d'une conférence, il est recruté par Catherine Langford pour travailler sur un projet secret de l’armée américaine. Arrivé dans la base de Creek Mountain, il découvre une dalle mise au jour en 1928 à Gizeh (Égypte) puis en traduit les écritures. L’armée lui révèle alors l’existence de la porte des étoiles trouvée sous la dalle qu'il étudiait. Daniel trouve alors les 7 symboles sur la porte et la composition de l'adresse est alors lancée. Le vortex formé, une mission d'exploration est lancée. Le colonel Jack O'Neil, Daniel Jackson et une équipe de militaires sont envoyés sur une autre planète grâce à la porte des étoiles. Ils découvrent sur place une ville appelée Nagada dont les habitants sont esclaves de Râ et travaillent dans ses mines.

 

Bande annonce

 

______________________________________________________________________________________________________

Secrets de tournage

Stargate, la porte des étoiles est né de deux films que Roland Emmerich et Dean Devlin ont imaginés séparément : Necropolis : City of the Dead, écrit par Roland Emmerich durant ses études de cinéma à Munich en 1978, dont l'intrigue était centrée sur un vaisseau spatial enterré sous la grande pyramide de Gizeh et le film imaginé par Dean Devlin qui devait être « Lawrence d'Arabie sur une autre planète ». L'hypothèse sur laquelle se fonde le scénario s'inspire de la théorie ufologique des anciens astronautes, selon laquelle des extraterrestres auraient influencé le développement des civilisations anciennes dont les Égyptiens. L'égyptologue Stuart Tyson Smith a été engagé comme consultant pour les dialogues en égyptien ancien et pour les hiéroglyphes. Pour cela, il a rencontré les scénaristes à plusieurs reprises durant la phase d'écriture du film, mais a aussi dû se prêter à l'exercice de la traduction en temps réel à cause des changements de dialogues pendant le tournage. Avant le début du tournage, Peter Mitchell Rubin a créé un programme informatique pour imager entièrement le film avec un storyboard numérique, il a ainsi obtenu des images très réalistes. Selon Devlin, le travail fourni est étonnant, il permet d'avoir un aperçu sur la lumière et l'emplacement des caméras dans des décors qui n'avaient pas encore étés construits. Le générique d'ouverture a été filmé en motion control pour donner une meilleure profondeur de champ qui fait référence à Batman : la caméra glisse sur le masque de Râ en finissant par un plan large de la même manière que sur le logo de Batman, le tout accompagné d'une musique également jouée par un orchestre.

Les scènes intérieures (base militaire, pyramide et vaisseau spatial) ont principalement été réalisées dans des décors montés dans des studios à Long Beach. Le plus grand décor intérieur est celui du vaisseau de Râ, un véritable palais d'environ 90m de long sur 20m de large et 12m de haut. Les quelques 760m2 de murs ont été gravés de motifs de hiéroglyphes à l'aide d'une machine, puis ont été peints couleur or en utilisant un processus chimique pour obtenir un effet antique. Des feuilles d'or ont aussi été appliquées sur le sol, cinq couches de vernis ont été nécessaires pour le protéger, et l'équipe de tournage devait porter des chaussons pour ne pas l'abimer. La majeure partie des scènes extérieures a été tournée dans le désert à la frontière entre la Californie et l'Arizona, près de la ville de Yuma. Cela a rendu les conditions de tournage plus difficiles : le sable a posé de nombreux problèmes pour les déplacements et l'entretien du matériel. Ensuite la température, qui peut atteindre les 52 °C, a nécessité un important approvisionnement en eau.

Environ 16 000 figurants ont été employés pour les scènes de foule sur la dune d‘Algodones, cette dernière n'était d'ailleurs plus vierge avant la fin du tournage en raison des nombreuses traces de pas. Malgré plusieurs techniques sophistiquées (hélicoptère et ventilateur géant), la seule solution fut de balayer la dune pour lui faire retrouver son aspect d'origine. Les effets spéciaux sont assurés par Len Wiseman et le dessin des costumes et des décors par Patrick Tatopoulos alors qu'ils débutent tous deux leur carrière à Hollywood. Patrick Tatopoulos est le responsable de la réalisation des costumes extra-terrestres qui se révèle complexe : le travail pour le mastadge (animal de bât sur la planète) a nécessité la réalisation d'un costume mécanique. Celui-ci est porté par un Clydesdale, une race de cheval de trait du même gabarit que le mastadge.

Tatopoulos a aussi réalisé les costumes des dieux égyptiens Anubis (masque de chacal), Horus et Râ dont le masque a été sculpté.

  

Il a collaboré avec Joseph A. Porro (responsable des costumes des figurants) et son équipe, dont la tâche était immense en raison de la variété des époques et des lieux. Pour la courte séquence se déroulant 8 000 ans av. J.-C., Joseph Porro ne disposait pas de données disponibles sur le type de vêtements portées à l'époque en Afrique du Nord, il a donc complètement inventé. Pour la scène de découverte de la porte des étoiles en 1928, près de 1 500 costumes ont été portés par les figurants et pour les habitants de la planète Abydos c'est entre 4 000 et 5 000 costumes qui ont été confectionnés en s'inspirant des vêtements portés par les bédouins. Enfin les serviteurs de Râ ont été richement habillés : soie, velours et bijoux entièrement fabriqués à la main. De nombreuses miniatures ont été utilisées afin de réduire les coûts de certaines scènes, c'est notamment le cas des détails des obélisques pour les gros plans, des planeurs de la mort et de certaines scènes de foules. Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA a fourni le robot qui est envoyé en éclaireur à travers la porte des étoiles, dans la réalité il sert à accéder à des zones dangereuses pour l'Homme par exemple lors de catastrophes chimiques.

Le film a rapporté 196 millions de dollars de recettes dans le monde. Le film a été adapté en jeu vidéo sur plusieurs plates-formes en 1995. Très orienté vers les nouveaux moyens de communication, il fut l'un des premiers films à être doté d'un site web ainsi que d'un CD-ROM sur le making-of, intitulé Secrets of Stargate. L'histoire a également été reprise sous forme de romans, de bandes dessinées et pour la série télévisée Stargate SG1.

 

______________________________________________________________________________________________________

 

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1