Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Art/Cinématographie/Histoire du cinéma français

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Art >> Cinématographie >> Histoire du cinéma français                                                      << Jeux gratuits en ligne >>

 Cinéma français __________________________________________________________________________

Le 1er programme cinématographique français se déroule le 28 décembre 1895 dans le salon indien du Grand Café, 14 boulevard des Capucines. 10 courts-métrages y étaient présentés. Avec cette présentation, le cinématographe devient une invention française.

Les 10 films projetés:

  • 1. La Sortie de l'Usine Lumière à Lyon (le Premier Film) (1895) 46 secondes
  • 2. La Voltige (1895) 46 secondes
  • 3. La Pêche aux poissons rouges (1895) 42 secondes
  • 4. Le Débarquement du Congrès de Photographie à Lyon (1895) 48 secondes
  • 5. Les Forgerons (1895) 49 secondes
  • 6. Le Jardinier (l'Arroseur arrosé) (1895) 49 secondes
  • 7. Le Repas (de bébé) (1895) 41 secondes
  • 8. Le Saut à la couverture (1895) 41 secondes
  • 9. La Place des Cordeliers à Lyon (1895) 44 secondes
  • 10. La Mer (Baignade en mer) (1895) 38 secondes

Le 13 février 1895, Auguste et Louis Lumière déposent ce brevet avant de présenter, le 22 mars 1895 en projection privée à Paris, à la société d’encouragement à l’industrie nationale, La sortie des usines Lumière à Lyon. Après une tournée triomphale en France, les frères Lumière tentent l’expérience commerciale. Le 28 décembre 1895, la 1ère projection publique et payante se déroule à Paris. 35 spectateurs sont recensés le 1er jour. 35 francs de chiffre d’affaires et 5 francs de profits pour un loyer fixé à 30 francs par jour. Cité aux articles élogieux de la presse parisienne, 2000 à 2500 spectateurs se pressent rapidement tous les jours. Le loyer reste au même prix pour une durée minimum d’1 an, contrat oblige. L’affaire devient très juteuse. Aussitôt, la première représentation achevée, les offres d’achat pleuvent sur les inventeurs. Le gérant du musée Grévin et Méliès qui y assistent surenchérissent pour s’accaparer l’appareil. En vain puisque les frères Lumière conservent pour eux l’exploitation de leur invention. Ils envoient et forment des opérateurs de part le monde pour faire la promotion de leur invention (400 films/an). Dans les pays qu’ils traversent, ils tournent et projettent leurs réalisations devant un public médusé. En 1896, à Londres, le cinéma fait salle comble, l’opérateur Félix Mesguich est porté en triomphe à New-York pendant qu’Alexandre Promio donne la 1ère projection publique à St-Pétersbourg. L’invention voyage aussi à Osaka en 1897 et en Chine en 1899. Ces démonstrations assurent la publicité de l’appareil. De fait, dans plusieurs pays, d’autres inventeurs mettent rapidement au point des appareils équivalents pour concurrencer les frères. Du coup, des productions locales ne tardent pas à voir le jour.

 

______________________________________________________________________________________________________

 

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1