Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Art/Musique/Genre musical/Black metal

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Art >> Musique >> Genre musical >> Black metal                                                             << Jeux gratuits en ligne >>

 Black metal __________________________________________________________________________________

Genre musical apparu en Europe au milieu des années 1980 et développé dans les pays scandinaves notamment en Norvège au début des années 1990 :

  • Le black metal a pour première influence certains groupes de metal des années 1980 comme Bathory (qui donna naissance au viking metal), Mercyful Fate ainsi que Venom à un degré moindre. Ces groupes, ont inspiré, par le côté sombre de leurs musiques et des thèmes abordés, la première génération de black metal.
  • La deuxième vague de black metal, mouvement essentiellement Norvégien, a commencé au début des années 1990.

______________________________________________________________________________________________________

Caractéristiques du Black Metal

Controverses

Corpse paint

______________________________________________________________________________________________________

Caractéristiques du Black Metal

Comme le thrash metal, le black metal s'inspire du punk et de la Nouvelle Vague de Heavy Metal Britannique. Il est caractérisé par un son agressif et chargés d'atmosphères sombres. Le black metal a subi des critiques de par son apparence brutale et son esprit misanthropique. Certains groupes de black metal ont de plus été liés à des faits divers tels que les incendies d’anciennes églises en bois, des meurtres, et plusieurs suicides. Le black metal se caractérise avant tout comme une musique crue, agressive et épique aux atmosphères sombres. Ce son est produit par un chant hurlé, des tremolo picking, de fortes distorsions, des blast beat à la batterie, des morceaux non-conventionnelles et un son de mauvaise qualité. Une autre caractéristique du black metal est son imagerie médiévale et/ou satanique avec par exemple l'utilisation d'animaux morts et du célèbre corpse paint. De manière générale, les guitares sont rapides et sont soumises à une distorsion élevée. L'égalisation du son fait souvent la part belle aux fréquences aigües, à l'inverse on notera que les basses sont souvent atténuées de façon à s'éloigner des autres styles de metal. Les guitares sont souvent jouées avec des techniques dites alternate picking et tremolo picking. Cependant, certains groupes (comme Emperor et Immortal) utilisent également un son propre (clean), sans distorsion lors de certains passages de leurs compositions. Un accordage standard est préféré pour les guitares de black metal contrairement aux guitares du death metal qui utilisent souvent des accords plus bas. La gamme chromatique élevée ou descendue depuis un point central est utilisée fréquemment afin de créer une atmosphère malsaine, la gamme harmonique mineure est également fréquemment sollicitée. La basse qui sert à approfondir le son est souvent noyée dans le mixage, suivant les guitares et la batterie. On peut mieux l'entendre lors de break. Le son de la basse peut être relativement clair ou avoir une distorsion énorme, lui conférant un son proche de la guitare. Tout comme la guitare, la rapidité d'exécution est de mise et la technique du tremolo picking est très répandue. Les bassistes jouent généralement au médiator, à quelques exceptions près. La Black Metal pousse à son paroxysme le chant écorché et guttural du Metal pour en faire une incarnation de l'enfer : un cri éraillé, malsain, qui rappelle la torture, la haine ou encore l'angoisse existentielle et la souffrance (comme le chant particulier de Varg Vikernes de Burzum). L’origine de ce chant vient de Cronos : le chanteur-bassiste de Venom reprenait en l'accentuant encore le chant éraillé de Lemmy Kilmister de Motörhead afin de coller à la thématique infernale du groupe. Le mythique Quorthon de Bathory reprendra celui de Cronos en allant encore plus loin : ainsi naquit le chant "black", autour de 1985 et de l'album "The Return". Le style ne fait pas école (sauf pour quelques jeunes norvégiens qui vont fonder Mayhem), éclipsé par le Thrash Metal américain. Et c'est donc par la Scandinavie (fin des années 80, début 90) que va renaître le Black Metal de Quorthon grâce au groupe norvégien Mayhem et à son tristement célèbre chanteur suédois Per Yngve Ohlin, alias "Dead", dont les vocaux criards et haineux deviendront la référence. Techniquement, on parle de grunt (éraillement grave et rauque), de growl (similaire au grunt, mais provoquant une sorte de sifflement dû à la position de la bouche et de scream (hurlement vocale étant également utilisée dans le hardcore ou le grind). Un effet de réverbération est souvent ajouté sur la voix pour amplifier les cris et donner un son plus caverneux (ou des tréfonds d'une grotte). Certains vocalistes alternent différents types de voix extrêmes (scream, grunt, growl, murmures, etc.). Le plus emblématique est Dani Filth du groupe anglais Cradle of Filth qui utilise un large spectre de vocaux, qui passe allégrement des uns aux autres. Certains groupent utilisent des voix claires, soit comme vocaux principaux, soit en alternance avec la voix "black". C'est la cas de certains groupes de Black Metal symphonique qui utilisent des ensembles de chœurs avec leur orchestrations classiques (Dimmu Borgir), ou des chants féminins (Cradle of Filth). Le black metal requiert un dispositif très volumineux et complet du set de batterie. Une double pédale ou une double grosse caisse est nécessaire à l'interprétation du black metal. Dans le black metal les batteurs utilisent majoritairement des triggers (capteurs et non microphones) et ce, pour plusieurs raisons : ils permettent une extrême régularité dans l'intensité de la frappe (et non dans la fréquence), ce qui permet au batteur de pouvoir jouer très vite sans avoir de perte de volume sonore quand on sait que les parties de batterie en black metal sont très éprouvantes physiquement pour l'instrumentiste. Les triggers permettent aussi d'avoir un son beaucoup plus défini et précis que des microphones. Le « blast beat » est le motif le plus caractéristique du black metal à la batterie. Il consiste à frapper en alternance ou simultanément la caisse claire ainsi que la charleston en double croche, en même temps que la grosse caisse débite en triples croches ou doubles croches en frisé (un coup de chaque pied alterné) selon le cas. Cet exercice est extrêmement éprouvant pour le batteur qui l'exécute. Bien qu'étant un batteur de death metal, George Kollias du groupe Nile est capable d'exécuter un blast beat à 280 bpm. Le « gravity blast » est un cas particulier du blast. Il est identique au niveau des pieds et de la charleston. Seule la manière de frapper la caisse diffère. En effet, ici le batteur utilise le cercle de la caisse claire comme point d'appui. Ceci à pour effet une diminution du volume sonore de la caisse claire mais surtout une multiplication par deux de la vitesse de frappe. Très peu de groupes de black metal utilisent la complexité rythmique propre au death metal. De temps à autres, des groupes de black metal utilisent des claviers. Le clavecin, le violon, l'orgue, et les chorales sont souvent imités avec les claviers. L'effet visé est un sentiment orchestral ou un effet rappelant les cathédrales. Ces groupes sont généralement classés dans le genre du black metal symphonique. Certains groupes ont enregistré leurs albums avec des orchestres symphoniques comme le groupe Dimmu Borgir. Les paroles sont généralement centrées sur le satanisme, le paganisme, ou l'occulte. Les paroles peuvent aussi contenir des blasphèmes visant le Christianisme. Des paroles célébrant l'hiver, le froid, la nuit, l'obscurité, la littérature et la poésie, les forêts, la haine, le patriotisme, la mélancolie, la mort, les troubles psychiques et les autres environnements naturels de l'Europe du Nord, propres à l'imaginaire du black metal. Ces thèmes peuvent aussi refléter les origines scandinaves du black metal. De plus en plus souvent, des thèmes de guerre, de rejet des autres, de désolation (parfois apocalyptique). Les paroles sont aussi souvent inspirées par la fantasy, en particulier par les ouvrages de J. R. R. Tolkien ou de H. P. Lovecraft. D'autres groupes créent leurs mondes imaginaires, comme le groupe Immortal, qui décrit un royaume fictif du nom de Blashyrkh (prononcé Blach-irk), gouverné par un roi du nom de Ravendark. Des thèmes récurrents à tendances National-Socialiste peuvent se traduire à travers les paroles de groupes pratiquant le NSBM (National-Socialist Black Metal). Le national socialist black metal se distingue par ses paroles traitant de national-socialisme, de paganisme, de nationalisme et d'antisémitisme, tout ceci en conservant le côté antichrétien, haineux et underground du black metal. Le NSBM est un phénomène relativement insignifiant à l'échelle du black metal. Cependant, la scène NSBM connaît une véritable expansion notamment grâce à internet et aux nombreuses associations de groupes ouvertement nazis (comme le Pagan Front). Le NSBM est un phénomène relativement récent visant, entre autres, à restaurer l'éclat qu'avait le black metal au début des années 1990 en Scandinavie. Il désignait alors une petite scène très radicale et fortement imprégnée d'un désir de demeurer underground, en opposition aux groupes de death metal. Le NSBM rejette aussi les groupes commerciaux et populaires qui font de l'argent en jouant du black metal. Les disques sont souvent enregistrés en amateur dans un sous-sol ou un garage. De nombreux concerts et manifestations sont organisés à travers la Scandinavie et l'Europe de l'Ouest. Et dispose actuellement d'une médiatisation et publicité plus large et de labels indépendants uniquement dédiés à ce style de musique. Il n'est pas rare de voir certain groupe de NSBM prôner le luciférisme et le nazisme en même temps. Les groupes actuels sont bien plus violents idéologiquement que par le passé. Si quelques groupes se déclarent ouvertement néonazis, certains se revendiquent uniquement d'un patriotisme nationaliste propre à leurs pays respectifs. D'autres ont plutôt un attrait vers un retour à des anciennes traditions européennes. La majeure partie de la distribution se fait lors des concerts ou sur internet. Cependant, certains labels distribuent des groupes ouvertement nazis, comme le label anglais Supernal music.

Le terme "black metal" a été inventé par le groupe anglais Venom avec leur deuxième album Black Metal(1982). Leur musique est rapide, une production sale et une voix rauque. Le groupe danois Mercyful Fate a influencé la scène norvégienne avec leurs images et leurs paroles. Le leader du groupe King Diamond, qui portait le maquillage macabre noir et blanc sur scène, a inspirée le Corpse paint. Une autre influence majeure sur le black metal était le groupe suédois Bathory, dirigé par Thomas Forsberg (Quorthon) fut le premier à utiliser la voix cassante qui a défini le black metal. La deuxième vague de black metal a commencé dans les années 1990 et a été menée par la scène black metal norvégienne. Ce mouvement a été considéré par certains comme une secte - le Black Metal Inner Circle - basée à Oslo. Le black metal norvégien a attiré le regard des médias norvégiens et internationaux et fait l'objet de controverses en raison des croyances antichrétiennes et des actions parfois extrêmes de certains membres éminents : des dizaines d'églises en bois - les stavkirke norvégiennes - furent brûlées, et il y eut plusieurs assassinats, dont celui d'Euronymous, le leader de Mayhem, par Varg Vikernes. Au cours des années 1990-1992, un certain nombre d'artistes norvégiens sont influencés par les groupes de la première vague de black metal comme Venom, Bathory, Mercyful Fate et Celtic Frost et créent la deuxième vague de black metal : Le black metal norvégien. Les groupes norvégiens développent alors le style de leurs prédécesseurs. Grâce au nouveau style de jeu de guitare dans lequel les guitaristes jouent des accords complets en utilisant toutes les cordes de la guitare, à la place de power chords qui n’utilise seulement que deux ou trois cordes. Visuellement, les thèmes sombres de leur musique sont complétés par le corpse paint devenu indispensable pour les groupes de black metal pour se distinguer des autres genres de metal de l'époque.

 

______________________________________________________________________________________________________

Controverses

Le 8 avril 1991, le chanteur de Mayhem : Per Yngve Ohlin alias Dead se suicide alors qu'il est seul dans une maison partagée par le groupe. Alors que ses collègues musiciens décrivent Dead bizarre et introverti en dehors des concerts, son personnage sur scène est très différent. Il s'efforce de ressembler à un cadavre et s'auto-mutile tout en chantant. Dead se suicide en se tirant une balle de fusil dans la tête. Sa lettre de suicide indiquait : « Excuse all the blood » (Excusez tout le sang). Les munitions avaient été données par Varg Vikernes, seul membre de Burzum. Le suicide de Dead peut être considéré comme un repère pour le commencement de la seconde vague de black metal. Le corps de Dead a été découvert par Aarseth (Euronymous) qui, avant d'appeler la police, courut dans un magasin pour acheter un appareil photo qu'il utilisa pour prendre une photo du cadavre afin d’en faire la couverture du futur album de Mayhem (Dawn of the Black Hearts).

Les musiciens et les fans de black metal norvégien prennent part à plus de 50 incendies d'églises chrétiennes de 1992 à 1996. Certains de ces bâtiments avait plus d'une centaine d'années et étaient considérés comme d'importants monuments historique. L'un des premiers incendies et le plus notable était celui de l'église de bois Fantoft, pour lequel la police soupçonne Varg Vikernes.

L'église en bois de Fantoft, détruite le 6 juin 1992

En mai 1994, il est reconnu coupable pour les incendies de l'église de Holmenkollen, de Skjold et de Åsane. D’autres musiciens ont également été condamnés pour des incendies d'églises. Øystein Aarseth est assassiné dans la nuit du 10 août 1993 par Varg Vikernes. Il le poignarde de 4 ou 5 coups de couteau : un à la poitrine et les autres dans le dos. Il y a beaucoup de spéculations quant à la motivation du meurtre, mais aucune thèse encore aujourd'hui n'apparaît comme exacte : détérioration de l'amitié entre Vikernes et Aarseth (qui aurait tourné vers la haine), un problème de paiement de la part d'Aarseth pour les albums de Burzum, jalousie de Vikernes envers Aarseth, qui était alors le leader du mouvement. Vikernes quant à lui déclare qu'il fut initialement la victime et que ce n'était qu'une réaction d'autodéfense face à la menace au fusil d'Euronymous.

Dead (gauche) et Euronymous (droite)

Des scènes black metal sont également apparu sur le continent européen et américain au cours des années 1990, inspiré par la scène norvégienne ou les groupes plus âgés. Un groupe de black metal notable en Angleterre à l'époque s'appelle Cradle of Filth, qui a sorti trois démos dans un style black/death metal symphonique avec des fioritures, suivi par un album studio, qui présentait un style hybride alors inhabituelle du black et du gothic metal. Le groupe a ensuite abandonnée le black metal pour le metal gothique, devenant ainsi l'un des groupes les plus populaires du metal extrême à ce jour.

 

______________________________________________________________________________________________________

Corpse paint

Type de maquillage noir et blanc peint autour des yeux et sur les lèvres, artifice très utilisé par les groupes de black metal pour accentuer leurs expressions malsaines et leurs penchants démoniaques. Le corpse paint fut, à l'origine utilisé par les chevaliers Teutons en signe de défi à la Mort. En effet, comme son nom l'indique, le corpse paint est une peinture de guerre représentant le cadavre du guerrier une fois celui-ci mort. Il a été utilisé à cet effet par des groupes de black metal comme Mayhem. C'est le chanteur de rock Arthur Brown qui fut le premier à l'utiliser, en particulier dans sa chanson mythique "Fire". Alice Cooper initiera plus tard ce geste dans les groupes de metal, pour des raisons différentes de celles du black metal. Il fut par la suite repris par d'autres groupes tels que Kiss, King Diamond ou Mercyful Fate. Le corpse paint a aussi inspiré certains rappeurs qui pratiquent un sous-genre du hip-hop, appelé horrorcore. Le groupe de cette tendance le plus connu est sans doute Insane Clown Posse, un groupe relativement célèbre aux États-Unis, mais peu connu en Europe, où l'horrorcore est représenté par Visceral records, qui est le premier label horrorcore français avec différents groupes tel que Mordom et Redrum.

 

______________________________________________________________________________________________________

 

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1