Economie/Marchés/Fruitsetlégumes

                                                                                                                                            

 

Marché des fruits et légumes

 

 

Consommation mondiale de fruits et légumes

Consommation européenne de fruits et légumes

Production mondiale de fruits et légumes

Production européenne de fruits et légumes

Marché mondial de fruits et légumes

Marché européen de fruits et légumes

 

 

Consommation mondiale

Les niveaux de consommation de fruits et légumes estimés actuellement varient considérablement dans le monde, allant de moins de 100g/j dans les pays les moins développés à près de 450g/j en Europe occidentale.

  • Jusqu’à 2,7 millions de vies pourraient être épargnées chaque année moyennant une consommation suffisante de fruits et légumes.
  • La faible consommation de F&L figure parmi les dix principaux facteurs de risque de la mortalité mondiale.
  • À l’échelle de la planète, on estime que la consommation insuffisante de F&L est responsable de 19% des cancers gastro-intestinaux, 31% des cardiopathies ischémiques et 11% des accidents vasculaires cérébraux.

Le rapport d’une consultation d’experts OMS/FAO publié récemment sur l’alimentation, la nutrition et la prévention des maladies chroniques, fixe les objectifs en matière de nutriments pour la population et recommande une consommation d’un minimum de 400g de fruits et légumes par jour pour la prévention des maladies chroniques telles que les cardiopathies, le cancer, le diabète et l’obésité.

 

Consommation européenne

La consommation de fruits en 2008 a atteint les 95,5kg/hab/an dans toute l’Europe (en baisse de 0,67%) et de 103,5kg en légumes, en chute de 14,2% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Ces chiffres confirment que la consommation de f&l dans certains Etats membres reste encore en dessous des 400g/j minimum recommandés par l’OMS. La consommation de F&L frais apparaît généralement stable dans l’UE (respectivement 43 et 36 millions de tonnes).

Pourcentage de l’espérance de vie corrigée de l’incapacité (EVCI) et de la mortalité de la population, dû à des facteurs de risques (OMS 2004)

 

Production mondiale

En 2005, la production mondiale de fruits et légumes s'est élevée à 1 314 millions de tonnes, dont 108 millions de tonnes pour l'UE. La part des fruits représentait 440 millions de tonnes, dont 36,3 millions pour l'UE, et celle des légumes 874 millions de tonnes, dont 72 millions pour l'UE. Au niveau international, le plus grand producteur est la Chine avec 35%, suivie par l'Inde avec 10%, puis l'UE avec 8,3% et enfin les États-Unis avec 5%.

Légumes les plus cultivés dans le monde

Fruits les plus cultivés dans le monde (année 2000)

Selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), depuis 2003, la production mondiale de fruits a augmenté d'environ 30% en 10 ans. 42% de la production mondiale de fruits provient d'Asie contre 14% d'Europe, 13% d'Amérique du Sud, 12,5 % d'Amérique du Nord, 12,5% d'Afrique et 6% d'Océanie.

 

Production européenne

La valeur de la production agricole communautaire est imputable pour 15% au secteur des F&L. Il y a quelques pays où les F&L représentent le quart de la production agricole totale.

La France est le 3ème pays producteur de fruits et légumes frais avec 14,3 millions de tonnes après l'Espagne et l'Italie qui produisent chacune plus de vingt millions de tonnes. La part de la production fruitière s'élève à 3,95 millions de tonnes. La pomme, première espèce cultivée, représente plus de 20% des cultures fruitières. La part de production des légumes s'élève à 5,44 millions de tonnes hors pommes de terre qui, à elles seules, comptent pour 4,9 millions de tonnes.

La production totale de légumes des 15 pays membres s’est établie à quelque 55 millions de tonnes en 2003. Les plus gros producteurs étaient l’Italie, l’Espagne et la France (avec respectivement 15, 12 et 8 millions de tonnes). La production de fruits frais s’est établie à 57 millions de tonnes. Là encore, l’Italie venait en tête (18 millions de tonnes), précédant l’Espagne (15 millions de tonnes) et la France (11 millions de tonnes). Les autres états membres produisent à eux tous 9 millions de tonnes de légumes et 6 millions de tonnes de fruits. La Pologne est le premier producteur (avec 5 millions de tonnes de légumes et 3 millions de tonnes de fruits).

C’est dans le secteur de la tomate que le tonnage produit est le plus élevé: 15 millions de tonnes, dont 7 produites en Italie, près de 4 en Espagne, 2 en Grèce et plus de 1 million de tonnes au Portugal.

La pomme est le fruit le plus produit dans l’UE (un peu plus de 9 millions de tonnes). Les premiers pays producteurs sont la France (2,5 millions de tonnes), l’Italie (2,3 millions de tonnes) et l’Allemagne (1,8 million de tonnes). La production totale d’agrumes est de 10 millions de tonnes, dont 6 millions de tonnes d’oranges et 2,6 millions de tonnes de petits agrumes (tangerines, mandarines, clémentines et satsumas). L’Espagne est le principal producteur d’agrumes (5,6 millions de tonnes), devant l’Italie (3 millions de tonnes) et la Grèce (1,3 million de tonnes). L’UE produit aussi en grandes quantités pêches et nectarines (4,2 millions de tonnes), oignons secs (3,9 millions de tonnes), carottes (3,7 millions de tonnes), laitues (3,2 millions de tonnes), choux (3 millions de tonnes) et poires (2,9 millions de tonnes).

Les fruits et légumes occupent environ 4% de la superficie agricole utilisée (SAU) de l’UE. En 1997, année de la dernière enquête sur les structures des exploitations agricoles, l’UE comptait 636 000 exploitations produisant des fruits et légumes frais, leur superficie moyenne était de 4,1ha. 14,5% seulement de ces exploitations étaient spécialisées dans les légumes. De 1990 à 1997, le nombre des exploitations spécialisées a diminué de 21% tandis que leur superficie moyenne augmentait de 28%. Les exploitations spécialisées dans les légumes ont une superficie moyenne supérieure de 6ha à celle des exploitations spécialisées dans les fruits.

Spécialisation régionales (Eurostat)

Le secteur des fruits et légumes est particulièrement développé dans les pays du bassin méditerranéen. Les fruits et légumes représentent à peu près le quart de la production agricole totale en Espagne, en Italie, en Grèce, au Portugal, à Malte et à Chypre. Il revêt également une grande importance en Belgique et aux Pays-Bas, où il constitue le principal secteur de production (productions animales exclues), ainsi que dans le Royaume-Uni.

 

Marché mondial

Marché lucratif dont la majorité des échanges internationaux reste aux mains de l’UE. L’UE occupe la seconde place dans le tableau d’honneur des exportateurs mondiaux derrière les Etats unis et reste le 1er importateur mondial devant le Japon. Comme l’ALENA (nord américain: Canada, Etats-Unis et Mexique) et l’Asie, l’UE est restée une destination importante et une riche source de réserves.

En 2001, la valeur des échanges mondiaux de fruits et légumes a été de l’ordre de 50 milliards de dollars. Les Etats-Unis arrivaient en tête, avec 17% de la valeur des exportations mondiales, venaient ensuite l’UE (11%), la Chine (8%), le Mexique (7%), la Turquie et le Canada (4% chacun). Dans la même période, l’UE a été le premier importateur, avec 25% des importations totales, précédant les États-Unis (20%), le Japon (12%) et le Canada (6%). Le graphique fournit de plus amples précisions.

Les produits les plus actifs en matière d’échanges commerciaux sont les agrumes, avec 7 millions de tonnes, devant les pommes (5 millions de tonnes), les tomates (4 millions de tonnes) et les oignons (3,7 millions de tonnes).

 

Marché européen

L’UE joue un rôle important sur le marché mondial. Parmi les produits frais qu’elle importe, il faut citer les bananes (3,3 millions de tonnes), les agrumes (1,9 million de tonnes), les pommes (0,7 million de tonnes), les raisins (0,3 million de tonnes) et les ananas (0,3 million de tonnes). Les jus de fruits sont également importés en grandes quantités. Oignons et tomates sont les légumes que l’on importe le plus (respectivement 0,26 et 0,17 million de tonnes). Les échanges de légumes surgelés et de légumes secs atteignent aussi des niveaux élevés.

L’UE exporte surtout des agrumes (1 million de tonnes), des pommes (0,5 million de tonnes), des raisins (0,2 million de tonnes), ainsi que des pêches et des nectarines (0,2 million de tonnes); quant aux légumes européens les plus exportés, sont les oignons (0,4 million de tonnes) et les tomates (0,2 million de tonnes). Purée de tomates et tomates pelées figurent également en bonne place dans les exportations (0,3 million de tonnes pour chacun de ces deux produits).

 

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1